Etude 3 : Adapté quel que soit l'état dentaire

4 à 8 galettes Protibis : un apport de protéines sous un petit volume fractionnable.

La majorité des personnes âgées dénutries mange sans difficulté 4 à 8 petites galettes Protibis chaque jour, au petit déjeuner et aux collations.

Résumé

La dénutrition est aggravée par un mauvais état dentaire. Les galettes Protibis sont un complément nutritionnel oral (CNO) de texture solide, adapté aux personnes dénutries ou à risque de dénutrition quel que soit l'état dentaire. Il s'agit de petites galettes hyperprotidiques hyperénergétiques. Ce travail a permis d'évaluer l'acceptabilité, le goût et l'observance de ce CNO et d'en optimiser la texture et la composition grâce à cinq études réalisées à l'hôpital et en EHPAD*.

Résultats:

1) la texture a été validée même par les patients qui avaient un coefficient masticatoire faible (de 0 % à 70 %);

2) les personnes anorexiques, surtout en régime à texture molle ou mixée, ont apprécié le plaisir de croquer des petites galettes au beurre;

3) la stimulation sensorielle (prendre avec les doigts, croquer, le goût de beurre frais) a facilité l'observance;

4) la texture solide a facilité le "manger main" et l'autonomie des patients;

5) les galettes, trempées ou émiettées et ramollies dans une boisson, ont pu être adaptées aux troubles de la déglutition.

En conclusion, la prise de 8 galettes Protibis (52 g) apporte sous un petit volume fractionnable 11,5 g de protéines (caséine) et 244 kcal avec une bonne observance favorisée par une dimension hédonique.

 

*EHPAD: établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, ex-maison de retraite

 

Télécharger 

Prêcheur I, Brocker P, Schneider SM, Barthélémi C, Bertoglio J, Philip JL, Solere JP, Manckoundia P, Van Wymelbeke V, Amar P, Darque-Ceretti E, Pesci-Bardon C.
Un complément nutritionnel oral solide pour renforcer l’apport protéino-énergétique quel que soit l’état dentaire.
Cahiers de Nutrition et Diététique 2014;49:130-138

 

Un complément nutritionnel oral (CNO) spécialement conçu pour les personnes ayant un mauvais état dentaire

Les galettes Protibis ont été conçues à l'origine pour les personnes dénutries ayant un mauvais état dentaire. Le produit a évolué grâce à deux études pilotes sur sa texture et une enquête sur les arômes préférés des malades âgés (CHU de Nice). Le produit final et ses conditions d'utilisation ont ensuite été validés par deux études auprès de personnes âgées dénutries résidant en EHPAD.

 

Etude 1. Valider l'indépendance du temps moyen pour mastiquer et déglutir une galette par rapport aux douleurs dentaires et au coefficient masticatoire 

Lieu. CHU de Nice. Groupe 1 : court séjour et soins de suite et de réadaptation, pôle gérontologie. Groupe 2 : service de maladies infectieuses.

Critères d'inclusion. Sujets aptes à consommer seuls une alimentation solide, hachée ou moulinée. Critères de non-inclusion. Troubles de la déglutition.

Participants. Groupe 1 : 30 sujets, 84 + 6 ans (70 à 94 ans), 77% de femmes. Groupe 2 : 30 sujets, 47 + 12 ans, (32 à 61 ans), 37% de femmes.

Douleurs dentaires. Groupe 1 : 15 % (4/26), groupe 2 : 26 % (7/27).

Coefficient masticatoire moyen. Groupe 1 : 21 % + 28 % (0 à 90%), groupe 2 : 39 % + 38 % (0 à 100%).

% de sujets ayant un coefficient masticatoire <70 %. Groupe 1 : 90 % (27/30), groupe 2 : 80 % (24/30).

Résultats. Le temps moyen pour mastiquer et déglutir une galette était indépendant de l'absence ou de la présence de douleurs dentaires (respectivement 39,9 s vs 39,5 s; p = 0,96) et du coefficient masticatoire (AUC = 0,950) (Madinier 2009).

 

Etude 2. Décrire les arômes préférés des personnes âgées (questionnaire)

Lieu. CHU de Nice: court séjour et soins de suite et de réadaptation, pôle gérontologie.

Critères d'inclusion. Patients adressés de façon consécutive en consultation dentaire de routine. Critères de non-inclusion. Aucun.

Participants. 60 sujets, 85 + 8 ans (77 à 97 ans), 72 % de femmes.

Résultats. Les arômes préférés étaient : "nature" (appréciés par 92 % des sujets), chocolat (73 %), vanille (72 %), café (70 %), praliné (66 %), caramel (62 %), fraise (62 %), abricot (43 %), arômes mélangés (37 %) et citron (13 %).

 

Etude 3. Définir la texture et le goût des galettes enrichies en protéines de lait 

Lieu. CHU de Nice. Court séjour et soins de suite et de réadaptation, pôle gérontologie.

Critères d'inclusion. Sujets dénutris. Aptes à consommer seuls une alimentation solide, hachée ou moulinée. Capables d'exprimer leurs préférences et leurs rejets alimentaires. Critères de non-inclusion. Troubles de la déglutition.

Participants. 30 sujets, 83 + 8 ans (66 à 94 ans), 63 % de femmes.

Douleurs dentaires. 7 % (2/28).

Coefficient masticatoire moyen. 52 % + 32 % (0 à 90 %).

% de sujets ayant un coefficient masticatoire <70 %. 61 % (17/28).

Résultats. 48 % des patients ont trouvé les galettes "bonnes ou très bonnes" et 28 % "normales". Les patients ont préféré l'arôme vanille, considéré comme un arôme "nature" pour des galettes au beurre, plus apprécié que les arômes chocolat ou café.

 

Etude 4. Vérifier la possibilité de manger les galettes en cas de troubles de la déglutition

Lieu. Un EHPAD, Nice.

Critères d'inclusion. Résidents de l'unité fermée Alzheimer. Dénutris. Avec ou sans troubles de la déglutition. Critères de non-inclusion. Patients grabataires.

Participants. 36 sujets, 87 + 7 ans (63 à 97 ans), 82 % de femmes.

Douleurs dentaires. 3 % (1/36).

Coefficient masticatoire moyen. 23 % + 27 % (0 à 82 %).

% de sujets ayant un coefficient masticatoire <70 %. 78 % (28/36).

Résultats. 64 % (23/36) des sujets avaient des troubles légers ou avérés de la déglutition; 3/23 sujets n'ont pas pu manger les galettes à cause des troubles de la déglutition. Pour les 20 sujets qui avaient des troubles de la déglutition légers ou avérés et qui ont pu manger les galettes, elles étaient émiettées et ramollies dans du lait, et données à la cuillère (Philip 2012).

 

Etude 5. S'assurer de la possibilité de consommer 11,5 g de protéines/j sous la forme de 8 galettes/j pendant 21 j 

Lieu. 4 EHPAD à Cagnes sur Mer, Dijon, Nice et Suresnes.

Critères d'inclusion. Sujets dénutris. Aptes à consommer seuls une alimentation solide, hachée ou moulinée. Critères de non-inclusion. Patients grabataires.

Participants. 33 sujets, 86 + 7 ans (68 à 96 ans), 76 % de femmes.

Résultats. Les patients ont consommé en moyenne 7,8 + 0,8 galettes le 7ème jour; 7,7 + 0,8 galettes le 14ème jour; 7,6 + 1,0 galettes le 21ème jour. Il n'y a pas eu d'épuisement au cours du temps (p> 0,05). Les horaires préférés de consommation étaient, selon les EHPAD, le goûter (42 à 58 % des sujets), la collation de 10 h (23 à 48 %) et le petit déjeuner (32 à 38 %).

 

Conclusion

Ce CNO solide, conçu à l'origine pour aider à la nutrition des personnes ayant un mauvais état dentaire, s'est avéré apprécié par de nombreuses personnes âgées dénutries ou à risque de dénutrition. Les étapes de développement ont montré qu'il était important de tenir compte des préférences alimentaires pour redonner le plaisir de manger et lutter contre l'anorexie. Ainsi, le CNO final (les galettes Protibis), est petit, croquant, "nature" ou cacao, au beurre, peu sucré et d'aspect familier. En pratique, il est adapté au petit déjeuner et aux collations des personnes souffrant de dénutrition protéino-énergétique. Il permet d'apporter 11,5 g de protéine et 244 kcal sous un petit volume de 52 g de galettes, facile à fractionner au cours de la journée sans les contraintes de la chaîne du chaud ou du froid. Perçu par les patients comme un biscuit "normal", il permet de diversifier l'offre de CNO pour enrichir les apports en protéines et en énergie des malades dénutris.

 

Références

Madinier I, Starita-Géribaldi M, Berthier F, Pesci-Bardon C, Brocker P. Detection of mild hyposalivation in the eldery based on the chewing time of specifically-designed disc-tests: diagnostic accuracy. J Am Geriatr Soc 2009:57:691-696.

Philip JL. Lutter contre la dénutrition des maldes d'Alzheimer, un exemple. Rev Geriatr 2012:37:141-142.