Etude 5 : Augmentation des prises alimentaires

Les galettes Protibis augmentent les prises alimentaires des résidents d'EHPAD dénutris.

Données au petit déjeuner et au goûter pendant 6 semaines, les galettes Protibis ont permis d’augmenter les ingestas moyens, qui sont passés de 1749 à 1891 kcal/j.

Résumé

 

Un complément nutritionnel oral solide (CNO) sous forme de petites galettes au beurre a une texture adaptée aux personnes ayant un mauvais état dentaire (Protibis LPPR 1179343, France).

Ce CNO hyperprotidique et hyperénergétique a été étudié sur une série de 34 personnes âgées dénutries (apport de 11,5 g de protéines et 244 kcal/j).

 

En 6 semaines, les ingesta moyens sont passés de 1749 à 1891 kcal/j chez les sujets qui ont reçu une supplémentation avec les galettes, et de 1853 à 1760 kcal/j chez ceux qui n’en ont pas reçu.

Il y a eu une bonne acceptabilité pour les galettes, sans couper l’appétit au repas suivant et sans gaspillage.

 

Référence

Roses C, Barat P, Pouysségur V.
Intérêt d'un complément nutritionnel oral solide sous forme de petites galettes
Pratiques en Nutrition 2017
;50:43-46

 

Contexte

Une étude d'efficacité a été réalisée avec les galettes Protibis auprès de 175 résidents d'EHPAD* dénutris. Un groupe "Galettes" a été comparé à un groupe "Contrôle". Les résidents des deux groupes prenaient les repas et collations habituels des sept EHPAD participant à l'étude. Ceux qui recevaient déjà des collations maison enrichies en poudre de protéines de lait, ou des CNO en crème ou en boisson, ont continué à les prendre sans changer leurs habitudes. Tous les participants à l'étude étaient en perte de poids, malgré une prise en charge diététique bien conduite selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (Recommandations professionnelles 2007). Comparés aux 87 résidents du groupe "Contrôle", les 88 résidents du groupe "Galettes" on reçu huit petites galettes Protibis de 6,5 g en plus de leurs prises alimentaires habituelles, pendant six semaines (S0 à S6). Le complément quotidien apporté par les galettes était de 11,5 g de protéines et 244 kcal pour 52 g de galettes.

L'étude comportait cinq visites avec pesées, réparties sur 22 semaines (S-4, S0, S6, S10 et S18) :

- observation du poids pendant un mois (de S-4 à S0;

- distribution de galettes pendant six semaines (S0 à S6);

- suivi de l'évolution du poids un et trois mois après la fin de la distribution des galettes (à S10 et à S18).

Les résultats de cette étude ont montré, chez les résidents du groupe "Galettes", une augmentation significative du poids et de l'appétit, ainsi qu'une réduction des diarrhées et une cicatrisation plus rapide des escarres (Pouysségur 2015). La diététicienne de l'un des EHPAD a réalisé une étude pilote sur le sous-groupe de 34 résidents de son EHPAD, avec 17 sujets du groupe "Contrôle" et 17 sujets du groupe "Galettes".

 

 Objectif

Déterminer si la prise de huit galettes Protibis au petit-déjeuner et/ou au goûter ne se faisait pas au détriment des autres aliments pris au déjeuner et au dîner.

 

Méthode

La diététicienne a relevé les ingesta des 34 résidents pendant cinq jours :

- la veille de la distribution de galettes (J0);

- au début (J3, J6);

- à la fin de leur distribution (J40, J42).

Elle a noté la quantité d'aliments et de boissons réellement consommée par rapport aux portions distribuées (notée 0, 1/3, 2/3, 1). Elle a ensuit converti en kilocalories les aliments et les boissons des repas et des collations à partir des menus. Enfin, elle a calculé, pour chaque participant, le total des kilocalories réellement ingérées chaque jour.

 

Résultats

Population de l'étude.

Chaque groupe comptait 17 participants, dont 70% de femmes : âge moyen 87 + 7 ans; Mini-Mental Score à 15,1 + 8,5 (MMS sur 30); groupe ISO-ressources à 1,8 + 0,4 (GIR sur 6); un poids de 53,7 + 13,6 kg; un indice de masse corporelle (IMC) à 19,9 + 4,4 kg/m²; un Mini Nutritional Assessment® (MNA®) à 16,2 + 4,6 (MNA sur 30); un appétit à 4,9 + 3,2 (noté de 0 à 10 par la diététicienne).

Parmi les participants, 15% (5/33) avaient subi une perte de poids de plus de 10% au cours des six derniers mois et 15% (5/33) une perte de poids de plus de 5% au cours du dernier mois (trois sujets redondants). Environ la moitié des résidents (huit sujets dans chaque groupe) prenaient des suppléments hyperprotidiques de texture liquide ou molle : soit des collations maison enrichies avec 10 g de poudre de protéines de lait (huit patients) soit des CNO avec 20 g de protéines (cinq patients), soit à la fois des collations enrichies et des CNO (trois patients) à raison d'un à trois suppléments par jour.

Evolution des ingesta

Le graphe ci-dessous montre que la prise de galettes constituait bien un apport supplémentaire en protéines et en énergie, qui ne se faisait pas au détriment des autres aliments. En six semaines, les ingesta moyens sont passés de 1749 à 1891 kcal/jour chez les sujets ayant consommé les galettes, et de 1853 à 1761 kcal/jour chez ceux qui n'en ont pas consommées.

 

Acceptabilité et observance

Dans les deux groupes, 78 à 89% des rations quotidiennes ont été consommées, ce qui signifie que 11 ) 22% des aliments et boissons servis aux résidents ont été jetés. En revanche, il y a eu une bonne observance pour les prise des huit petites galettes par jour, qui étaient proposées au petit-déjeuner et/ou au goûter. Il n'y a pas eu de gaspillage des galettes, grâce à un apport facile à fractionner dans la journée et en l'absence de contraintes liées au respect de la chaîne du froid.

Texture solide adaptée à l'état dentaire des résidents

L'état bucco-dentaire a pu être relevé chez 28 résidents non opposants : 82% des personnes étaient partiellement édentées (23/28), 18% complétement édentées (5/28), 39% (11/28) portaient des prothèses dentaires amovibles et 7% (2/28) présentaient des signes cliniques de sécheresse buccale. Les galettes Protibis ont été bien acceptées par tous les résidents, quel que soit leur état bucco-dentaire.

 

Conclusion

Ce travail a montré l'intérêt de varier la texture des CNO pour augmenter les prises alimentaires chez les personnes dénutries. Ce travail a aussi confirmé l'acceptabilité d'un CNO solide à texture adaptée pour les patients édentés. La stimulation de l'ouïe (sons intrabuccaux en croquant) et celle du toucher (manger-main, mastication même sur des mâchoires édentées) pourraient être des alternatives à la diminution de la vue, de l'odorat et du goût chez les personnes âgées dénutries.

 

*EHPAD: établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

 

Référence

Pouyssegur V, Brocker P, Schneider SM, Philip JL, Barat P, Reichert E et al. An innovative solid oral nutritional supplement to fight weight loss and anorexia: open, randomised controlled trial of efficacy in institutionalised, malnourished older adults. Age Ageing 2015;44:245–51. doi: 10.1093/ageing/afu150